Comment fonctionne une échographie?

Affiché par sur juil 22, 2014 dans Blog | 0 commentaires

L’échographie est devenue un outil standard pour la gestion de la grossesse et de plus en plus utilisée pour dépister le syndrome de Down. La plupart des femmes auront une à deux échographies, sinon plus, au cours de leur grossesse pour une variété de raisons.

Le principe de l’ultrason 

L’ultrason fonctionne en utilisant des ondes sonores (trop élevées pour l’oreille humaine) pour générer une image du fœtus. Le procédé est le suivant :  

  • Un gel spécial est placé sur l’abdomen de la mère, et un transducteur, une baguette comme appareil, est utilisé pour transmettre les ondes sonores dans l’abdomen.
  • Les ondes sonores se propagent à travers le liquide amniotique et rebondissent sur des structures situées dans l’utérus.
  • Les ondes sonores rebondissent à des vitesses différentes en fonction de la densité de la structure qu’ils ont frappée avant de déviation.
  • Un ordinateur transforme alors ces ondes sonores qui reviennent en une image du fœtus.
  • Le plus difficile ou plus dense d’une structure est le plus brillant, il sera affiché sur le moniteur.

La clé de lecture des images du moniteur

Par exemple, quand on regarde une échographie fœtale, on note que :

  • Les structures osseuses comme le crâne et les os de la jambe apparaissent blanc lumineux.
  • Les organes moins denses, tels que le foie et les reins, apparaissent comme gris clair.
  • Le liquide amniotique apparaît en noir parce que les ondes sonores vont directement dans le fluide et ne rebondissent pas en arrière.

En regardant ces images en noir et blanc, et ayant une grande connaissance de l’anatomie du fœtus, un professionnel de la santé qualifié est en mesure d’examiner l’anatomie de votre bébé.

Les raisons pour lesquelles faire une échographie

Il y a 5 principales raisons que vous pouvez avoir pour une échographie pendant la grossesse. Dans le premier trimestre,

  1. L’échographie permet de déterminer la date de livraison prévue du bébé.
  2. Savoir s’il y a plus d’un bébé dans l’utérus.
  3. Vérifier l’emplacement et le développement du placenta.
  4. Déterminer s’il y a eu une erreur et de détecter sur l’écran des anomalies congénitales telles que le syndrome de Down.
  5. L’échographie est également utilisée au cours des procédures de dépistage prénatal de diagnostic et pour beaucoup d’autres raisons.

L’échographie a été régulièrement utilisée pendant la grossesse depuis les années 1960. Basé sur un grand nombre d’études médicales, il n’y a pas de risques de santé connus pour le fœtus ou la mère associés à l’utilisation systématique de l’échographie prénatale. 

Lire plus…

Informations cliniques sur l’implantologie dentaire

Affiché par sur juil 3, 2014 dans Blog | 0 commentaires

La thérapie d’implantologie dentaire est une thérapie plus ou moins complexe selon les patients et dont il est parfois important d’en savoir au maximum et davantage pour ceux qui entreprennent de se faire poser des implants dentaires.

L’anesthésie au cours de l’implantologie

Les patients se posent souvent la question de savoir si avant de subir une implantologie ils vont être anesthésiés et de quel type d’anesthésie il s’agira. Il fait à priori noter qu’on distingue les anesthésies générales et les anesthésies localisées, dont la première, consiste à endormir complètement le patient au moment de l’intervention et même quelques temps après et la seconde consiste juste à rendre une partie déterminer insensible à la douleur. Lors d’une implantologie dentaire, il est le plus souvent recommandé d’effectuer une anesthésie locale.

La greffe osseuse

Il est courant pour les dentistes d’entreprendre une implantologie et de constater que l’os maxillaire qui permettra de fixer l’implant est pratiquement inaccessible. Cette inaccessibilité est liée au fait que la dent a été arrachée depuis longtemps et que l’os maxillaire s’est fragilisé ou encore au fait que la zone où la dent était arrachée a contracté une infection bactérienne, laquelle a fini par endommager le fragment de l’os maxillaire. Dans ce cas de figure, il recommande donc au patient d’effectuer une greffe osseuse afin de rallonger l’os maxillaire.

La durée d’une intervention

Certains patients supportent difficilement l’idée de passer une nuit dans un centre hospitalier. Cette impatience est parfois la conséquence d’un traumatisme qu’ils ont subi lors d’un événement probablement dramatique dans un hôpital. Ainsi, lorsque les patients veulent se faire poser des implants dentaires, ils sont parfois soucieux de savoir en combien de temps l’opération pourra se dérouler. Les spécialistes de la chose estiment qu’une implantologie pourrait se faire en une journée s’il n’y a pas de complications.

Le blanchiment de vos nouvelles dents

Après avoir posé des implants dentaires et finaliser avec l’étape des prothèses dentaires, certains patients sont soucieux de savoir si leurs nouvelles dents auront un éclat aussi blanc que leurs dents naturelles. Le dentiste ou le denturologiste pourra vous recommander selon votre cas une technique pour optimiser le blanchiment de vos nouvelles dents. Ces derniers pourront entre autres vous recommander l’usage de plastique ou de la céramique pour recouvrir les dents qui ont un aspect de pourriture.

Des informations cliniques telles que les connaissances de la durée d’une implantologie et les types d’anesthésie requis vous permettront sans doute d’aborder la question de vous faire poser des implants avec la plus grande sérénité. Visiter le site de la Clinique dentaire – DR Legaré Pierre pour plus d’infos.

Lire plus…